Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de laroumegue
  • Le blog de laroumegue
  • : Rien de bien sorcier : un peu de mythes, un soupçon d'idées reçues, une pincée de n'importe quoi et vous obtenez un blog bien cuit, un blog de roumégueur de premier ordre!
  • Contact

Recherche

Liens

9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 13:04

 

 

 

Encore une fois des rhinocéros lancés à pleine vitesse ont piétiné des innocents. Les dégâts sont incommensurables, l'émotion est universelle et les têtes sont lourdes.

 

C'est encore une fois cette maladie qui transforme l'homme en bête féroce, la rhinocérite*, qui en est la cause. Cette épidémie qui se propage plus vite que le virus Ebola nous touche en plein cœur, nous fait crier à l'injustice, nous réduit à maudire notre impuissance.

 

Ils ont foncé, avec leurs cornes, leur carapace épaisse, le pas lourd et déterminé, bêtes immondes qui masquent mal leur extrême vulnérabilité. Ils ont chargé nos vieux sages pas sages pour un sou. Ils ont piétiné tant et plus, salopé nos idéaux, croyant anéantir notre civilisation, notre vivre ensemble.

 

Mais contrairement à Bérenger, impuissant à lutter contre la rhinocérite aiguë, seul dans son appartement, nous nous sommes retrouvés, nous sommes tous sortis, nous sommes allés crier : « Je suis Charlie », nous avons propagé une autre épidémie, un contre-feu salvateur ; nous nous sommes côtoyés, regardés, enlacés, embrassés ; nous avons brandi des pancartes, allumé des bougies, brandi des stylos.

 

Oui, parce que c'est cela que l'on veut nous interdire, l'usage de stylos, de pinceaux, de craies, instruments viraux d'instruction massive, source inextinguible de dérision, de satire, de pamphlet, de remise en question. Les armes de la démocratie, les armes non-létales qui grandissent l'homme. Les armes des hommes civilisés.

 

Contre la barbarie, pas d'échappatoire, il faut se lever.

 

Contre l'obscurantisme, pas d'alternative, il faut rallumer les Lumières.

 

Comme disait Bérenger à Dudard : « L'homme est supérieur au rhinocéros.»

 

Et crions ses derniers mots, qui résonnent si fort aujourd'hui : « Je ne capitule pas ! »

 

 

 

Je suis Charlie,

 

Tu es Charlie,

 

Il est Charlie,

 

Nous sommes Charlie,

 

Vous êtes Charlie,

 

Ils sont Charlie.

 

 

 

*Relire d'urgence la pièce de théâtre Rhinocéros, d'Eugène Ionesco

 

http://rhinoceros-ionesco.fr/analyse-de-la-piece-rhinoceros/

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laroumegue
commenter cet article

commentaires